Association  Art  des  Corps à  La  Garde

Découvrez l'ASSOCIATION ART DES CORPS dans le Var

L’AAC, à La Garde, est née d’une rencontre entre l’art et la thérapie, du désir de mettre en place une association culturelle pluridisciplinaire, réunissant 2 axes de pensée convergents et divergents.

L’Association Art des Corps (AAC) a pour objet de regrouper les professionnels et les sympathisants de l’art-thérapie, la Danse-thérapie et des arts & spectacles vivants.

Rejoignez-nous !

L’AAC est un organisme de formation professionnelle continue d'Art-thérapie spécialisation Danse-thérapie. C’est un lieu thérapeutique où nous vous donnons l’occasion pour s’exprimer et créer pour soi.

C’est un espace-temps où l’art se partage et où la dimension humaine est prioritaire.

Prendre sa vie en mains & à bras-le-corps.

Nos prestations

 

L’Association Art des Corps (AAC) a pour objet de regrouper les professionnels et les sympathisants de l’Art-Thérapie, la Danse-Thérapie et des arts & spectacles vivants.

Espace Art-Thérapie 

  • La formation professionnelle continue pour adultes en Art-Thérapie spécialisation danse & médiations créatrices. Nommée ci-après : « Organisme de formation AAC » enregistrée sous le n° d’activité 93.83.04434.83 délivré par le Service de Contrôle de la Formation Professionnelle Continue auprès du préfet de région de Provence Alpes Côte d’Azur.
  • Formation professionnelle AAC Association Art des Corps Référencée sur Datadoc. Bénéficiez du Partenariat avec PROFAC : devenez Art-thérapeute certifié par l'Etat.
  • Les groupes d’Analyse de Pratique (GAP) pour professionnels et étudiants en stage professionnalisant
  • Les Ateliers d’art-thérapie (d’Art terre happy !) pour les personnes en difficultés et souhaitant faire un travail personnel via la danse-thérapie. En individuel ou en groupe.

Espace des Arts & Culture

  • Projets socio-culturels AAC
  • Bien être et remise en forme

 

Axelle Trinchero : Artiste chorégraphique, INTERPRete et formatrice en danse-thérapie

Née en 1975 à Toulon (Var), Axelle entre à six ans au Centre de Danse Christiane ESPITALIER (La Valette-Du-Var), où elle fera toutes ses études de danse, jusqu’à l’âge de seize ans où, remarquée par Pierre LACOTTE au cours d’une audition au Ballet National de Nancy, elle signe son premier contrat de danseuse professionnelle.

Son talent d’interprète la fait remarquer et rechercher par de nombreux chorégraphes. Elle y reste quatre ans puis ses aspirations artistiques la portant vers une danse plus « contemporaine », elle entre au Béjart Ballet, y séjourne deux ans, mais n’y trouve pas sa voie, l’envie de rencontres chorégraphiques est la plus forte.

Le Ballet National de Marseille change de direction : M.C. PIETRAGALLA s’y installe et recherche des danseurs : en audition à Paris Axelle est engagée. Elle danse avec bonheur de nombreux rôles en alternance avec M.C. PIETRAGALLA. Les chorégraphes de passage au Ballet s’intéressent à son talent d’interprète, à sa façon de camper l’atmosphère qui va faire « vivre » un personnage ; et lui confient de nombreux rôles. M.C. PIETRAGALLA crée pour elle le rôle de la mère de Camille Claudel dans Sakountala. Comme Claude BRUMACHON a également créé pour Axelle le rôle de Pénélope dans « voyageur d’innocence».

La danse contemporaine devient son choix prioritaire, après quatre ans passés à Marseille, elle est engagée en tant que soliste principale par Didier DESCHAMPS au C.C.N. Ballet de Lorraine, dont l’orientation prend un tour plus contemporain.

Quatre ans passent encore, jalonnés de rencontres chorégraphiques. Toujours sa perception de la composition d’un rôle donne à voir un univers très particulier, hors des sentiers battus. Sa personnalité et son tempérament lui vaudront de belles rencontres…et quelques affrontements. Cependant, tout au long de ces années, elle ne cesse de se former pour un autre parcours : l’Art-thérapie. Son vécu de danseuse lui fait entrevoir ce que peut apporter la danse lorsqu’on la met au service de personnes en souffrance de communication : faire parler le corps des maux de l’esprit. L’aboutissement de cette recherche sera le Centre de Formation PROFAC, dirigé par J.P. ROYOL, psychologue clinicien, qui dispense une formation d’Art-thérapie. Elle s’engage dans cette formation et rapidement, grâce à ses compétences, devient elle-même formatrice en Danse-thérapie au sein du centre PROFAC.

Ce travail de collaboration s’arrêtera en 2010. Aujourd’hui Axelle a pris son autonomie dans le champ de la formation professionnelle, et développe les activités de praticien en Art-thérapie et Danse-thérapie ; aide à la personne, cursus formatif, supervision et analyse de pratique, sensibilisation la danse-thérapie. Production d’évènementiels, des arts & spectacles vivants.

Pourtant elle n’oublie pas sa passion de femme qui danse et a travaillé avec de jeunes chorégraphes contemporains tels Aurore GRUEL ou Christophe BERANGER. Elle mène parallèlement sa propre recherche sur la danse et l’image en travaillant sous forme de vidéo et spectacle vivant, où se mêlent danse, parcours analytique et montages audio-visuels. Dans son élaboration chorégraphique Axelle « travaille au Axelle TRINCHERO Artiste chorégraphique, chorégraphe Danse-thérapeute Formatrice en danse-thérapie corps » et questionne l’être humain. Son regard nous emporte et nous transporte vers un questionnement autre ; qu’en est-il de notre positionnement ? Voir, ou plutôt vivre un spectacle d’Axelle, ça bouscule, parfois ça énerve, ça fait rêver, ça chamboule, ça ne laisse pas indifférent, et ça nous fait penser et être. Elle dit : « Un bon spectacle « ça » ne laisse pas indifférent, « ça » laisse chacun se réapproprier ce qu’il voit avec ses propres projections et sa propre culture, peu importe si « ça » se rapproche ou non de la pensée du spectacle, peu importe si cette personne a détesté car c’est justement là qu’on s’aperçoit que quelque chose se passe, la vision du spectacle agit sur la réflexion, la pensée, le dire… ».

Sa recherche la porte aussi vers la création de spectacles en tandem avec le musicien Lolo. Parallèlement certains projets comportent un volet de sensibilisation à l’Art-thérapie. Aujourd’hui Axelle est créatrice et responsable pédagogique de l’AAC : Association Art des Corps, formatrice par la transmission, elle a élaboré la mise en place d’un cursus formatif en danse-thérapie. Axelle a restructuré la pensée du champ formatif professionnel, et la méthodologie de la danse-thérapie.

En juillet 2011 elle est engagée comme artiste chorégraphique au CATTP de BERRE dépendant de l’hôpital MONTPERRIN, pour travailler avec des enfants et des adolescents, sur des ateliers axés sur le processus de création.

Axelle travaille également en collaboration et partenariat avec Art & motion (centre d’art-thérapie et de formation professionnelle) en développant des séminaires et des stages de formation professionnelle sur la danse-thérapie, avec Part- ART- Dis ! (Accueillant des personnes en souffrance psychique). Et avec la Cie Homo sapiens dirigée par Véronique ETIENNE ; artiste comédienne/metteur en scène, et psychothérapeute/art-thérapeute. Véronique ETIENNE créée le festival Magie de la différence, et invite Axelle en tant que chorégraphe pour travailler autour de la création avec des personnes présentant des handicaps physiques et traumatiques. Ce travail vers la création avec la Cie Homo Sapiens se perpétue avec un projet mêlant vidéo/reportage, théâtre et danse-théâtre.

 Biographie par Kathy T.